Coma Ruga

Costa Dorada -

Visuel panoramique Coma Ruga

Location Coma Ruga

Rechercher

A voir, à faire Coma Ruga

Activités et événements à découvrir

  • a_voir_/_a_faire A voir / A faire
  • bars_et_restaurants Bars et restaurants
  • shopping Shopping
  • events Evénements
  • Château de Tamarit

    Château de Tamarit

    L'on trouve des traces de l'existence de cet édifice au XIe siècle ! Le Château de Tamarit fut utilisé comme moyen de défense mais également comme résidence, ce qui explique qu'on y distingue des tours de surveillance ainsi qu'une église romane.
    D'importantes figures historiques y sont liées, en particulier l'archevêque de Tarragone qui y résida à partir de 1681.
    Restauré au XXe siècle par un collectionneur américain, le château demeure aujourd'hui une section de la municipalité de Tarragone. Fermé au public, il ouvre généralement pour des concerts de musique classique et des événements privés.

  • Cathédrale de Tarragone

    Cathédrale de Tarragone

    Bâtie dès 1184 sur une ancienne basilique, ayant elle-même été fondée sur une mosquée du Xe siècle, la cathédrale de Tarragone connut, au début de sa construction, une facture romane propre à l’époque, avant d'opter finalement pour le style gothique.

    Le portail de la cathédrale de Tarragone est admirable par ses détails et sa forme en ogive, que surmonte une rosace fabuleuse de maîtrise. Le retable de Santa Tecla, exécuté par le Padre Johan en1426, est l'une des raisons de visiter la cathédrale, tout comme le passage par le cloître et ses sculptures, ainsi que par le musée diocésain.

  • Musée National Archéologique de Tarragone (MNAT)

    Musée National Archéologique de Tarragone (MNAT)

    Institution doyenne en Catalogne, le musée national archéologique de Tarragone a vu le jour en 1848, et a bénéficié du résultat de très nombreuses trouvailles, alors que l’extension de la ville allait croissante et que des travaux mettaient à jour ces vestiges.

    Des objets tels que des céramiques, des sculptures, des mosaïques, ou autres monnaies constituent un témoignage inestimable du passage des Romains dans la région, à l’époque où la ville était connue sous le nom de Tárraco.

  • Aqueduc de Les Ferreres- Pont du Diable

    Aqueduc de Les Ferreres- Pont du Diable

    Si la date de construction de cet aqueduc est imprécise, nombreux sont ceux qui pensent qu'il a été édifié à l'époque d'Auguste. Quoi qu'il en soit, cette merveille architecturale fut restaurée sous le règne du calife Abd-Al Rahmãan III au XVIIIe siècle.
    Son nom de pont du Diable est issu d'une légende qui raconte que le diable aurait érigé cet édifice après avoir gagné un pari auprès d'une jeune fille ayant joué son âme.
    Si aujourd'hui cet aqueduc ne mesure "que" 217 mètres, à l'origine, il mesurait 25 km ! Sa hauteur, quant à elle, est de 27 mètres.

  • Centre-ville de Tarragone

    Centre-ville de Tarragone

    Tarragone jouit d'un patrimoine historique de premier plan, et ce notamment parce qu'elle fut capitale de l'Hispanie Citérieure durant l'Empire romain. Les remparts du IIIe siècle avant J.C. ainsi que l'amphithéâtre romain notamment en constituent un héritage. De manière générale, l'Ensemble archéologique de Tarragone (époque romaine) est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO.
    La ville possède aussi des empreintes médiévales, en particulier la cathédrale Santa María.
    L'art nouveau s'immisce également dans ce patrimoine à l'image de la chapelle du Colegio Jesús i María, œuvre à laquelle Antonio Gaudí participa.

Information non fournie
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus